vendredi 11 juillet 2014

Kristiansand - Bergen, vendredi 4 au vendredi 11 juillet 2014, 655km 47h20 de vélo

Quand j'arrive à Kristiansand, il est passé minuit et la nuit commence à tomber (très lentement). Comme convenu, j'appelle Erlend, mon hôte de couchsurfing (wikipédia vous dira ce que c'est). En fait, il est venu me chercher en voiture, avec un porte-vélo, vraiment super sympa. Je suis arrivé chez lui et dodo direct.



Je vous décris très brièvement ces derniers jours.

Vendredi 4 juillet 2014, Kristiansand - Mandal 81,03km 4h30 de vélo
En suivant la North Cycle Road, je me perd plusieurs fois, au moment où je décide de suivre la route principale pour éviter de faire des détours imrpobables, je rencontre deux cyclistes allemands qui vont à Bergen, Mark et Ann-Katherine. Eux même se sont rencontrés quelques jours plus tôt. Les routes de cette première étape sont donc étroite et il y a peu de circulation, le tout en pleine nature avec un temps nuageux, pas de pluie, juste la bonne température. Je les suis jusqu'au camping de Mandal.

Samedi 5 juillet 2014, Mandal - Eiken 93,65km 6h de vélo
Ce matin quand je pars, vers 8h, les deux allemands dorment car c'est leur jour de break. Au bout de quelque kilomètres je quitte la North Cycle Road pour couper par le Nord, vers les montagnes. Ma carte prend l'eau et commence à se déchirer, tout comme mon moral.




Heureusement, la pluie s'arrête vers 14h et vers 18h je trouve un genre de camping en libre service: sur les rives d'un lac, éloigné de la route, avec des W.C. et des barbecues.

Dimanche 6 juillet 2014, Eiken - Solheim 95,44km 6h30 de vélo
Je commence directe par une montée. Le total sur la journée est d'environ 50km de grimpette avec un dénivelé d'environ 1500m d'altitude. Quand je me mets en quête d'un lieu ou dormir, il se met à pleuvoir très fort. Après quelques kilomètres, je trouve enfin un camping. Je me dépêche de monter ma tente alors qu'il continue de pleuvoir, mais beaucoup moins fort. Des nuées de moucherons ainsi que quelque moustiques me tournent autour, je suis encore en short. Quelque minutes après, je discute avec un campeur qui me montre ses bras, couverts de petits boutons rouge. "Merde! Ça n'étaient pas des moucherons que j'ai laissé se poser sur mes jambes..." Cela ne me gratte pas, tant mieux.

Lundi 7 juillet 2014, Solheim - Vatne 115,97km 7h20 de vélo
Je pars vers 11h du camping, sous une pluie très fine (crachin qui ne dure qu'environ 1h) et des nuées de moustiques. Je continue à grimper dans la montagne, il fait frais et j'ai un vent de face redoutable sur une dizaine de kilomètres. Peu après, le vent forcit et je suis en faux plat descendant. Ensuite, je peine à dépasser le 30km/h tellement il est fort, alors que la pente est maintenant comparable au Col de la Faucille. Comme un con, j'attends d'avoir vraiment froid pour m'habiller, je suis à 600m - 700m d'altitude, ce qui équivaut à un bon 2000m en Suisse. Il reste de la neige par endroits, et même de la glace. Il se met ensuite à pleuvoir de plus en plus fort, je vois les nuages gris s'accumuler devant moi dans la vallée, pile dans laquelle je me dirige. Cela sur 40km.



Quand j'arrive en bas, il s'arrête de pleuvoir, je gravit une autre montagne, équivalent à un Salève (Olteda à Hole) cela veut dire que je fais environ 1000m de dénivelé positif par jour. Là, le soleil apparaît et je prends un ferry, la vue est belle, j'hésite à me poser.



Le temps étant devenu vraiment beau et chaud, je continue sur 50km. Je rencontre deux Polonais allant au Cap Nord en autostop. Je les retrouve quelques 20km plus tard au camping. Nous nous échangeons des coins à visiter. Ce camping est bien situé, il fait beau, pas de moustique et le soleil ne se couche derrière une montagne qu'à 22h passé.

Mardi 8 juillet 2014, Vatne - Sand 79,40km 5h30 de vélo
Je pense que cette étape va être soft et pas trop longue. Je me trompe. Il fait très chaud (+30°C à l'ombre), le terrain est encore une fois vallonné, je monte et descend tout le temps. Pendant une longue montée avec beaucoup de tunnels, je réfléchis beaucoup à propos de la solitude (ça fera l'objet d'un futur article).



Le camping dans lequel j'arrive est miteux, géré par une très vieille femme, juste à côté d'une route principale, mais il ne coûte vraiment pas cher. NOK 50.- , ce qui fait un peu plus de CHF 8.- . Peu après avoir mangé, un orage éclate. Les piqûres des mini-moustiques de Solheim commencent à me gratter sérieusement. Il pleut toute la nuit mais cela ne me dérange pas. Au matin, c'est le soleil qui me réveille. Demain, ça fera une semaine que j'ai quitté Genève. "Déjà!?" Si le temps passe si vite dans la douleur, c'est que ça n'était pas assez horrible. Le pire est à venir, je me réjouis.

Mercredi 9 juillet 2014, Sand - Leirvik 97,87km 6h10 de vélo
Ce que les cartes montrent mais ne disent pas: je fais 70km pour prendre un ferry qui ne passe que le vendredi... Il me faudrait 1 jour entier pour rattraper ça. Je décide d'attendre un autre ferry qui passe 2h plus tard, m'amène sur une île (Borgundoy) que je devrais traverser en 1/2h pour chopper le ferry suivant. Problème, l'île en question fait 20km et comme d'habitude, est pleine de collines. Je traverse l'île en un peu plus d' 1h30 et prend donc le ferry suivant.



J'arrive dans les faubourgs de la petite ville de Leirvik et me perd. Il me faut 1h30 pour trouver le camping. J'y retrouve Mark, avec qui je discute un moment, il sera à Bergen demain alors que je prendrais mon break. Je suis au lit (après avoir monté tente, douche, mangé) à passé 1h30 du matin.

Jeudi 10 juillet 2014 BREAKING DAY Leirvik 5km 30min de vélo
Je reste à Leirvik, fais la grass' mat' jusqu'à 9h, je fais ma lessive, mes commissions et peu de glande dans la ville.

Vendredi 11 juillet 2014 Leirvik - Bergen 87,79km 5h50min de vélo
Pour une fois, la route est agréable, malgré la chaleur (+35°C à l'ombre). Cela fait 4 jours de beau temps, il faut profiter. Je suis dans un hôtel low cost à Bergen*, plein de bisous pour la famille, une surprise pour eux dans quelque temps...

Balang! Balang! Balang!
Drelin! Drelin! Drelin!
(Dédicace, et tu casses!)



En orange sur la carte: voyage en voiture 2013, les nuits sont marquées simplement (NUIT 3 etc.)
En vert sur la carte (en orange de Kristiansand à Mandal, ce fut une erreur déplorable, je m'en excuse), voyage en vélo cette année, les nuits sont marquées entourées de rouge (NUIT 3 etc.)
*ça n'est pas marqué sur la carte, mais c'est ma NUIT 10.

Voili voilou... La suite dans une semaine je pense.

2 commentaires:

Jérémie Chavaillaz a dit…

Salut mon Grand!! C'est avec beaucoup d'émotion que je lis ton journal, je remarque que ton debut de parcours est plutot intensif! Je suis sure que tu t'eclates et que cette experience t'apportes de la joie! Continues avec autant de force et determination! ! J'espere que tu portes bien, je t'envoie mille bizoux! :D

Ta pute borgne chauve

N@n@Banana a dit…

Balang!!! ^^ (j'espère que c'est une dédicace hein!?!)
J'adooooooooore les sushis! ha non merde c'est pas ça.. j'adore ton blog, ton écriture et les photos sont OUAHOU me réjoui que tu revienne et nous montre tout ça <3